4. Offre de formation proposée par le CREAS-UMONS

1. Dispositif de prévention et de prise en charge du harcèlement et du cyber-harcèlement

 

La formation au dispositif de prévention contre le harcèlement scolaire est dispensée en deux séances (+/- 3 heures x 2).

Ces séances de formation réunissent le formateur, la Direction et l'équipe éducative de chacun des établissements scolaires concernés ainsi que ses partenaires extra-scolaires.

 

Lors de ces séances, le formateur présente les outils du dispositif (espaces de parole régulés, conseil de discipline, CyberHELP) et les moyens de les implémenter. Ces rencontres permettent également d'adapter le projet à l'établissement et d'envisager les ressources et freins qui pourraient être rencontrés lors de l'implémentation.

 

Si nécessaire, une troisième séance peut éventuellement être organisée sous la forme d’une supervision qui permet aux différents acteurs de partager leur expérience de la mise en place du projet, et d'aborder les éventuelles difficultés rencontrées lors du processus.

Code : HS1

 

2. Formation des « Cyber-citoyens responsables » et des « Référents numériques »

 

2.1. Le cyber-harcèlement : le prévenir et y faire face... (1/2 journée)

 

Cette séance de formation permettra aux participants d’être en mesure de connaître, de comprendre et d’analyser les fondements d’une situation de harcèlement entre pairs et, par extension, d’une situation de cyber-harcèlement. Ils seront également capables de concevoir les modalités de mise en place d’un contexte de violence harcelante, d’en distinguer les différentes composantes et de préciser le rôle qu’y tiennent les différents acteurs (harcelé, harceleur, spectacteur). Les réseaux sociaux y sont envisagés comme une “caisse de résonnance” qui sans changer la nature de la forme harcelante, en démultiplie les effets en aggravant notamment le sentiment d’impuissance et la sensation d’écrasement vécus par la victime.

Les effets “de meute”, “lol”, “mandarin chinois” et”cockpit” seront également explicités sur bases d’illustrations.

Par ailleurs, la séance permettra également de diffuser les outils qui forment le dispositif de prise en charge et de prévention du harcèlement et du cyber-harcèlement tel qu’il est décrit dans les ouvrages de référence ci-dessous.

A l’issue de cette séance, les participants disposeront de l’information suffisante pour comprendre et évaluer précisément une situation de harcèlement, concevoir ce qu’elle signifie quand elle se déroule en prenant appui sur un média numérique et comprendre les réponses qui peuvent être apportées par l’institution pour faire face à la difficulté relationnelle vécue par celui qui en est la victime.

Code : CH1

 

2.2. Les réseaux sociaux : comment cela fonctionne ? (1/2 journée)

 

La première partie de cette séance de formation permettra aux participants d’être en mesure de connaître, de comprendre et d’analyser le fonctionnement des réseaux sociaux de façon à pourvoir concevoir la manière dont la communication se réalise sur la plupart d’entre eux en faisant notamment la distinction entre les réseaux “fulgurants”, les réseaux anonymes et ceux qui maintiennent les données disponibles dans la durée.

Par ailleurs, cette séance de formation sera également utilisée pour concevoir la manière dont les réseaux sociaux sont utilisés comme des médias permettant d’installer une forme ostensible de prestige social. Les notions d’intimité/extimité, de respect de la vie privée, de droit à l’image et d’usage asocial du réseau social seront également abordés avec une attention particulière.

A l’issue de cette séance, les participants disposeront de l’information suffisante pour comprendre et évaluer précisément le contexte numérique qui a servi de support à la cyber-agression dont la personne victime de violence harcelante estime avoir fait l’objet.

Code : CH2

 

2.3. L’écoute active : une parole respectée, libérée et protégée. (1/2 journée)

 

Cette partie du module de formation aidera les participants à acquérir les caractéristiques d’une attitude d’écoute suffisamment assertive, positive et contenante pour permettre à son interlocteur de concevoir que sa parole est à la fois libérée dans son expression, protégée dans les effets qu’elle provoque et respectée dans les contenus qu’elle entend diffuser. Ainsi envisagée l’écoute, essentiellement non jugeante, sera considérée comme un processus actif qui accueille les contenus émotionnels transmis sans les contredire et induit chez celui qui vient de parler le sentiment qu’il a été écouté de manière à la fois complète, authentique et compréhensive.

 La séance sera ponctuée de jeux de rôle qui permettront de mettre en scène les différentes composantes d’une écoute active dans le domaine des communications téléphoniques.

A l’issue de cette séance, les participants disposeront des connaissances suffisantes pour appréhender par l’écoute une situation de harcèlement et de cyber-harcèlement en recueillant les informations pertinentes, en encourageant la prise de parole et en donnant à celui qui vient de se confier le sentiment que la prise en charge consécutive à sa prise de parole sera à la fois suffisamment efficace, efficiente et productive pour mettre fin aux agressions auxquelles il doit faire face sur les réseaux sociaux.

Code : CH3

 

3. Séance de réajustement (1 à 2 heures suivant le besoin)

 

Si l'école ne se sent pas tout à fait outillée pour gérer les situations de harcèlement qui seront portées à sa connaissance et souhaite un "refresh" d'une formation antérieure ou une mise à niveau de son propre dispositif de prévention ou si l'accès au CyberHELP nécessite encore quelques ajustements, il est possible d'organiser une séance axée sur les éléments du dispositif à renforcer.

Code : CH4

 

 

Défraiement du formateur (BE) : 150 €/heure + frais de déplacement (0,3653 €/Km)

 

Demandes de formation à adresser à Chantal.pihart@umons.ac.be